Nos photos

01.

Le lieu

02.

Lors d’une de nos expéditions urbex, nous avons eu le bonheur de tomber sur un lieu très particulier et encore peu couru, le manoir du Pilleur. C’est sous ce nom qu’il est le plus connu bien que cette appellation ne nous semble pas particulièrement pertinente. Nous aurions plutôt tendance à le nommer le manoir de la gendarmerie.

Nous avons aperçu cette imposante bâtisse au beau milieu d’un village de campagne. Dès notre arrivée sur le site, il apparait évident qu’il est délaissé depuis de longues années. La propriété a semble-t-il connue plusieurs vies. A une époque lointaine, la gendarmerie se tenait à l’intérieur de ses murs avant de devenir un hôtel-restaurant. C’est un endroit particulier qui nous a réellement fasciné tant il est facile de retracer les différentes époques tout au long de la visite.

Nous avons d’abord été attiré par un vieux fourgon Peugeot emprisonné dans un petite forêt d’arbustes devant le bâtiment. C’est toujours un bonheur de trouver ce genre de véhicule lors d’un urbex.

Dès que nous pénétrons dans le bâtiment, on identifie directement l’ancien bar/réception de ce qui devait être un hôtel. Hypothèse qui se confirme à l’étage avec plusieurs pièces qui devaient probablement être les chambres. Malheureusement, il ne reste aucun mobilier au 1er étage. Pas bien grave, tant le rez-de-chaussée est riche en objets du passé. Le manoir est relativement grand et on se perd dans toutes ses pièces disposées en enfilade.

Parmi celles-ci, l’ancien bureau qui nous transporte dans le passé des lieux. Ancien bureau des propriétaires de l’hôtel mais aussi de l’ancienne gendarmerie. Notre surprise fut totale lorsque nous découvrons les anciens cachots dissimulés à l’arrière du bureau, l’un pour hommes et l’autre pour femmes. La suite de la visite maintient notre enthousiasme et nous fait découvrir les lieux de vie : salon, salle à manger, cuisine, … Le manoir Pilleur est un spot urbex très bien conservé et la plupart des objets sont toujours présents : des veilles lettres, une veille télévision, de nombreux livres, un ancien appareil photo, diverses bouteilles d’alcool, … Un vrai bonheur à explorer ! Nous y sommes d’ailleurs restés plus de 2 heures.

Découvrez d’autres de nos aventures en parcourant notre album : Le bureau central